Vérane Chauvin

Passionnée de nature, de biomécanique, d’anatomie, persuadée que les méthodes les plus simples doivent être tentées en première intention je ne pouvais que m’accorder avec l’esprit de l’ostéopathie.

Durant mes études la simplicité et la logique globale de l’ostéopathie m’ont marquée et je ne comprenais pas pourquoi cette discipline avait parfois la réputation d’être « magique » ou autres noms d’oiseaux moins sympathiques. Nous avons passés, entre étudiants,  nombre d’heures à étudier l’anatomie, la physiologie, la pathologie, les cas cliniques, l’histologie.
Beaucoup de nos professeurs étaient médecins dans ces domaines.
Rien de magique dans tout ça.

Nous avons passé également beaucoup, beaucoup d’heures à développer nos capacités d’écoute à travers nos mains. La sensibilité s’éduque, lentement, doucement, parfois avec des périodes où l’on ne sent rien pendant des heures, des jours, …Comme le musicien qui passe des heures avec son instrument, nous avions des moments de doute, de joie, de surprise, de déception, d’illusion, de cap tout à coup franchi.

Rien de magique : du travail, de la sensibilité, de la persévérance, pour aller vers du simple et du subtil.

J'utilise tout type de techniques, toujours en douceur, en fonction des besoins et avec l'accord du patient.

En ostéopathie on ne cherche pas à imposer un soin, mais à guider le patient vers l’utilisation de ses propres ressources. 


Cela implique que le thérapeute n’impose rien, il propose et le patient reste aux commandes de son amélioration.
Cela explique aussi que le patient a parfois l’impression qu’il ne se passe pas grand chose au cours de la séance elle-même et que le plus gros de travail se fait dans les jours qui suivent : nos techniques sont  surtout des informations transmises aux systèmes proprioceptif et nerveux.

Très sincèrement votre,
Vérane Chauvin

gallery/vérane chauvin amaury marchand

Vérane CHAUVIN

Ostéopathe

06 23 14 31 03

04 27 45 79 64

gallery/img_3419